S'abonner à un flux RSS
 

Étude bibliographique de trois méthodologies appliquées au risque érosion

De Wikibardig
Version du 28 août 2013 à 11:38 par Iméne Benyoucef (discuter | contributions)

(diff) ← Version précédente | Voir la version courante (diff) | Version suivante → (diff)

Suite au rapport Étude bibliographique de trois méthodologies appliquées au risque érosion d’août 2009, et aux perspectives énoncées en vue d’une cartographie départementale du risque ruissellement, nous nous sommes intéressés plus particulièrement aux talwegs de premiers ordres (d’ordres 1 à 3), en vue de déterminer dans quelle mesure la méthodologie de détermination des zones inondées développée par le CETE Méditerranée était susceptible de cartographier de façon satisfaisante « l’enveloppe » des talwegs concernés, et si l’introduction d’un indice d’engorgement était susceptible de hiérarchiser sur ces mêmes espaces des zones plus particulièrement exposées.

Visionnez les rapports :

  • Étude bibliographique de trois méthodologies appliquées au risque érosion.jpg
    Étude bibliographique de trois méthodologies appliquées au risque érosion. Synthèse et perspectives en vue d’une cartographie départementale du risque ruissellement. Laboratoire Central des Ponts et Chaussées. Aout 2009.

Ce rapport porte essentiellement sur l’application de ces méthodologies en vue d’une application en régions tempérées, même si la méthodologie développée en apparaît aussi pouvoir s’appliquer en région méditerranéenne. Comme on le verra dans la suite de ce rapport, les objectifs, les domaines d’application, et en particulier les échelles de mises en œuvre, de ces trois méthodologies sont relativement distincts. En outre, ces études se concentrent pour une bonne part d’entre elles, sur l’aspect « production potentielle » ou « aptitude des sols au ruissellement ».

  • Études de cas pour des talwegs de premiers ordres.jpg
    Application de la méthodologie développée par le CETE Méditerranée Études de cas pour des talwegs de premiers ordres. Laboratoire Central des Ponts et Chaussées. Mars 2010.

Comme nous l’avions évoqué la mise en place d’une telle méthodologie suppose la détermination d’espaces de validation, c’est pourquoi nous proposons de tester ces méthodes sur les 8 bassins versants suivants, pour lesquels nous avions réalisé un retour d’expérience (bassins versants du Cher), ou des études particulières (bassins versants situés dans le Calvados et en Seine Maritime).


Méthodologie de mesure du transport solide en Loire (CETMEF) Courantologie dans les méandres en rivière de plaine



Outils personnels