S'abonner à un flux RSS
 

Etat chimique (HU)

De Wikibardig
Version du 19 mai 2022 à 16:05 par Bernard Chocat (discuter | contributions)

(diff) ← Version précédente | Voir la version courante (diff) | Version suivante → (diff)

Traduction anglaise : Chemical status, Chemical quality

Dernière mise à jour : 19/05/2022

Au sens de la Directive cadre sur l’eau, l’état chimique constitue (avec l’état écologique pour les eaux de surface et avec l'état quantitatif pour les eaux souterraines) l’un des deux éléments permettant d’évaluer le bon état d’une masse d’eau.

Modalités d'évaluation de l'état chimique

L’état chimique est déterminé en fonction du rehttp://wikhydro.developpement-durable.gouv.fr/index.php/Cat%C3%A9gorie:Merspect ou non de valeurs seuils de concentration pour un certain nombre de substances chimiques. Les seuils de concentration correspondent à des normes de qualité environnementales (NQE).

La liste des substances à analyser, leurs normes de qualité environnementale (NQE) à respecter pour atteindre le bon état chimique des eaux ainsi que les méthodes de prélèvement, d’échantillonnage et d'analyse à utiliser sont respectivement présentés dans :

L’état chimique est évalué de façon binaire : bon (si tous les paramètres respectent les NQE) ou pas bon (si un ou plusieurs paramètres ne respectent pas les NQE).

État chimique des masses d'eau en France

En 2015, en France, parmi les 10 706 masses d'eau correspondant à des cours d'eau :

  • 62,0 % étaient en bon état chimique ;
  • 16,2 % n'atteignaient pas le bon état chimique, majoritairement dans le Nord de la métropole (voir figure 1) ;
  • 21,8 % étaient en état indéterminé (informations insuffisantes pour leur attribuer un état).


Figure 1 : État chimique des cours d'eau en 2015 ; Source : https://www.eaufrance.fr/la-qualite-des-rivieres.

La situation était sensiblement identique pour les masses d'eau souterraines :

  • 67,0 % étaient en bon état chimique ;
  • 32,8 % étaient dans un état médiocre, principalement dans les grandes plaines agricoles (figure 2) ;
  • 0,2 % étaient en état indéterminé (informations insuffisantes pour leur attribuer un état).


Figure 1 : État chimique des masses d’eau souterraine en 2015 ; Source : https://www.eaufrance.fr/la-qualite-des-eaux-souterraines.

Pour en savoir plus :

Outils personnels