S'abonner à un flux RSS
 

Indice diatomique (HU) : Différence entre versions

De Wikibardig
 
Ligne 9 : Ligne 9 :
 
Les diatomées sont des algues unicellulaires [[Saprobie (HU)|saprobies]] omniprésentes en eau douce. L'analyse des populations présentes dans une masse d'eau permet donc de connaître sa qualité.  
 
Les diatomées sont des algues unicellulaires [[Saprobie (HU)|saprobies]] omniprésentes en eau douce. L'analyse des populations présentes dans une masse d'eau permet donc de connaître sa qualité.  
  
Une dizaine d'indices diatomiques ont été proposés et sont utilisés dans le monde. En France, l'un des premiers a été l'indice de polluo-sensibilité (IPS), calculés sur 10000 espèces environ, ce qui rendait son utilisation difficile. Cette dificulté a conduit à la construction de l’indice diatomique générique (IDG), puis de l’indice biologique diatomées (IBD) qui se calcule seulement à partir de 209 espèces. Ce dernier indice a de nouveau été simplifié et amélioré à partir de 2004 (Coste ''et al.'' 2009) ce qui a permis de le normaliser en 2007 sous le nom IBD2007, norme mise à jour en 2016 (IBD - AFNOR NF T 90-354, avril 2016). Cet indice peut être utilisé pour évaluer l'état écologique des eaux de surface (cours d'eau ou plan d'eau) dans le cadre de la DCE (DCE-compatible pour le 3ème cycle 2022-2027). Il est particulièrement sensible au niveau d'[[Eutrophisation (HU)|eutrophisation]] du milieu.
+
Une dizaine d'indices diatomiques ont été proposés et sont utilisés dans le monde. En France, l'un des premiers a été l'indice de polluo-sensibilité (IPS), calculés sur 10 000 [[Taxon (HU)|taxons]] environ, ce qui rendait son utilisation difficile. Cette dificulté a conduit à la construction de l’indice diatomique générique (IDG), puis de l’indice biologique diatomées (IBD) qui se calcule seulement à partir de 209 taxons. Ce dernier indice a de nouveau été amélioré à partir de 2004 (Coste ''et al.'' 2009) ce qui a permis de le normaliser en 2007 sous le nom IBD2007, norme mise à jour en 2016 (IBD - AFNOR NF T 90-354, avril 2016). Il utilise actuellement environ 800 taxons. Cet indice peut être utilisé pour évaluer l'état écologique des cours d'eau dans le cadre de la DCE (DCE-compatible pour le 3ème cycle 2022-2027). Il est particulièrement sensible au niveau d'[[Eutrophisation (HU)|eutrophisation]] du milieu.
  
 
==Protocole expérimental==
 
==Protocole expérimental==

Version actuelle en date du 20 mai 2022 à 17:09

Traduction anglaise : Diatomites index

Dernière mise à jour : 20/05/2022

Indice biotique fondé sur les populations de diatomées ; on parle également d'indice diatomées et parfois d'indice saprobie.

[modifier] Intérêt et différents indices

Les diatomées sont des algues unicellulaires saprobies omniprésentes en eau douce. L'analyse des populations présentes dans une masse d'eau permet donc de connaître sa qualité.

Une dizaine d'indices diatomiques ont été proposés et sont utilisés dans le monde. En France, l'un des premiers a été l'indice de polluo-sensibilité (IPS), calculés sur 10 000 taxons environ, ce qui rendait son utilisation difficile. Cette dificulté a conduit à la construction de l’indice diatomique générique (IDG), puis de l’indice biologique diatomées (IBD) qui se calcule seulement à partir de 209 taxons. Ce dernier indice a de nouveau été amélioré à partir de 2004 (Coste et al. 2009) ce qui a permis de le normaliser en 2007 sous le nom IBD2007, norme mise à jour en 2016 (IBD - AFNOR NF T 90-354, avril 2016). Il utilise actuellement environ 800 taxons. Cet indice peut être utilisé pour évaluer l'état écologique des cours d'eau dans le cadre de la DCE (DCE-compatible pour le 3ème cycle 2022-2027). Il est particulièrement sensible au niveau d'eutrophisation du milieu.

[modifier] Protocole expérimental

Le protocole expérimental est le suivant (https://www.driee.ile-de-france.developpement-durable.gouv.fr):

  • choix de la station ;
  • prélèvement consistant à récupérer des diatomées principalement fixées sur les pierres (mais parfois sur d’autres supports) de la rivière par grattage ;
  • traitement et rinçage de l’échantillon qui vise à l’élimination de la matière organique et des carbonates pour ne conserver que le squelette externe siliceux ;
  • préparation de la lame ;
  • comptage et la détermination d’au moins 400 diatomées, sous microscope ;
  • expression des résultats sous forme d’une liste floristique avec l’abondance relative ;
  • calcul de l’IBD.

Le détail de ce protocole est disponible sur https://hydrobio-dce.inrae.fr pour la métropole et sur https://professionnels.ofb.fr pour l'outre-mer.

Bibliographie :

  • Coste, M., Boutry, S., Tison-Rosebery, J., Delmas, F. (2009) : Improvements of the Biological Diatom Index (BDI) : Description and efficiency of the new version (BDI-2006) ; Ecol. Indic.n° 9 ; pp.621-650 ; disponible sur https://www.sciencedirect.com

Pour en savoir plus :

Outils personnels