S'abonner à un flux RSS
 

Niveau de rejet (HU) : Différence entre versions

De Wikibardig
(Fixation du niveau de rejet)
 
Ligne 18 : Ligne 18 :
 
[[File:zone_sensible.JPG||600px|center|thumb|<center>''<u>Figure 3</u> : Performances minimales des stations d’épuration des agglomérations dans les zones sensibles à l'eutrophisation.''</center>]]
 
[[File:zone_sensible.JPG||600px|center|thumb|<center>''<u>Figure 3</u> : Performances minimales des stations d’épuration des agglomérations dans les zones sensibles à l'eutrophisation.''</center>]]
  
Dans certaines circonstances dites inhabituelles (par exemple temps de pluie générant d’importantes quantités d’eaux pluviales rejoignant le réseau d’eaux usées), un niveau de rejet dégradé peut être passagèrement toléré.
+
Dans certaines circonstances dites [[Situation inhabituelle (HU)|inhabituelles]] (par exemple temps de pluie générant d’importantes quantités d’eaux pluviales rejoignant le réseau d’eaux usées), un niveau de rejet dégradé peut être passagèrement toléré.
 
   
 
   
 
En aucun cas, contrairement au terme fréquemment employé, il ne s’agit d’une norme de rejet.
 
En aucun cas, contrairement au terme fréquemment employé, il ne s’agit d’une norme de rejet.

Version actuelle en date du 29 novembre 2021 à 17:59

Traduction anglaise : discharge level

Dernière mise à jour : 22/11/2021

Cette expression est utilisée en assainissement pour désigner le niveau de traitement assigné réglementairement aux rejets d'une station d'épuration.

[modifier] Fixation du niveau de rejet

Le niveau de rejet est fixé soit à partir de prescriptions techniques minimales telles que celles fixées par la réglementation (arrêté du 21 juillet 2015 par exemple), soit à partir de la détermination de la qualité que les effluents épurés doivent satisfaire afin que les objectifs de qualité assignés au milieu récepteur ne soient pas compromis. Les valeurs les plus contraignantes issues de ces deux démarches sont alors retenues. Ce niveau de rejet peut s’exprimer en concentrations maximales à ne pas dépasser, et/ou en rendements minima à satisfaire. Les indicateurs les plus courants pris en compte sont les MES, la DBO5, la DCO (voir figures 1 et 2) ainsi que l'azote et le phosphore dans les zones sensibles à l'eutrophisation (voir figure 3).


Figure 1 : Performances minimales des stations d’épuration des agglomérations devant traiter une charge de pollution organique inférieure ou égale à 120 kg/j de DBO5 telles que fixées par l'arrêté du 21 juillet 2015.


Figure 2 : Performances minimales des stations d’épuration des agglomérations devant traiter une charge de pollution organique supérieure à 120 kg/j de DBO5 telles que fixées par l'arrêté du 21 juillet 2015..


Figure 3 : Performances minimales des stations d’épuration des agglomérations dans les zones sensibles à l'eutrophisation.

Dans certaines circonstances dites inhabituelles (par exemple temps de pluie générant d’importantes quantités d’eaux pluviales rejoignant le réseau d’eaux usées), un niveau de rejet dégradé peut être passagèrement toléré.

En aucun cas, contrairement au terme fréquemment employé, il ne s’agit d’une norme de rejet.

Outils personnels