S'abonner à un flux RSS
 

Wikibardig:Barrage Remblai : Différence entre versions

De Wikibardig
(Barrage remblai)
Ligne 9 : Ligne 9 :
  
 
*[[Wikibardig:Barrage étanchéité interne|Barrages à étanchéité interne]]
 
*[[Wikibardig:Barrage étanchéité interne|Barrages à étanchéité interne]]
*Barrages à étanchéité amont
+
*[[Wikibardig:Barrage étanchéité amont|Barrages à étanchéité amont]]
  
 
Ces différents types de barrages se distinguent essentiellement par la façon d'assurer la fonction d'étanchéité de l'ouvrage.
 
Ces différents types de barrages se distinguent essentiellement par la façon d'assurer la fonction d'étanchéité de l'ouvrage.

Version du 11 août 2015 à 13:42

Sommaire

Barrage remblai

Les barrages en remblai représentent 70 % des grands barrages dans le monde : 63 % sont en terre et 8 % en enrochements. Le plus grand ouvrage en remblai est le barrage de Nurek au Tadjikistan avec 300 m de haut.

Les grands types de barrages en remblai sont :

Ces différents types de barrages se distinguent essentiellement par la façon d'assurer la fonction d'étanchéité de l'ouvrage.

Ce choix est la plupart du temps dicté par la nature, les propriétés et les quantités de matériaux disponibles sur place ou à faible distance du site et qui sont les seuls économiquement utilisables. Ainsi, si l’on dispose de sols fins de qualité satisfaisante et en quantité suffisante (1,5 à 2 fois le volume du remblai), la solution barrage en terre homogène ou pseudo-zoné s’impose comme la plus économique.

Références

BETCGB (2002). Guide pour le contrôle des barrages en exploitation Chapitre I - Les Barrages.

Comité Français des Grands Barrages (2002). Petits barrages:recommandations pour la conception, la réalisation et le suivi des petits barrages. Coordination Degoutte G. - Cemagref Editions-2° édition.

Site de la CIGB - septembre 2012

Outils personnels