S'abonner à un flux RSS
 

Wiklimat:La végétalisation des dunes pour lutter contre l'érosion des côtes

De Wikibardig
Version du 30 mai 2018 à 16:25 par Benjamin Felice (discuter | contributions)

(diff) ← Version précédente | Voir la version courante (diff) | Version suivante → (diff)

Sommaire

Lutte contre l’érosion des côtes de La Réunion

porté par l'Office national des forêts (ONF)


Une érosion accentuée par la hausse des pluies intenses

Les cordons littoraux sableux du littoral occidental de l’île de La Réunion, entre Saint-Paul et Étang-Salé, sont très sensibles au recul du trait de côte et à l'érosion. En effet, sous l'action répétée de la houle, des cyclones, des tempêtes et de l'érosion, la quantité de matériaux transportés par les cours d'eau est estimé à 30 t par hectare et par an. Certaines terres agricoles peuvent connaître de ce fait un décapage jusqu'à 1,5 cm par an.

Avec le changement climatique, d'ici à 2100, le niveau marin pourrait s'élever entre 20 et 60 cm sur ce territoire. L'augmentation des températures et la modification du régime des précipitations pourraient également conduire à l'augmentation des épisodes de pluies intenses et fragiliser davantage le littoral.

Dans ce contexte, l'enjeu pour l'Office national des forêts (ONF) est de gérer durablement ce littoral au patrimoine naturel exceptionnel tout en conjuguant développement économique et urbanisation.



Une opération de plantation pour lutte contre l’érosion

Pour y faire face, l'ONF a entrepris :

  • Sur les littoraux, de planter des filaos et des chocas pour stabiliser les dunes et pour les protéger face au vent et aux montées des eaux ;
  • A l’intérieur des terres, de reboiser les dunes de sables éoliens d’Étang-Salé pour faire face au ruissellement des eaux.



Une prévention de l'érosion grâce à la végétalisation

Cette démarche a permis :

  • La préservation de la « naturalité » du littoral de La Réunion ;
  • La création d'une « zone tampon » protégeant les zones urbanisées ;
  • Le maintien des sols grâce au système racinaire des plantes ;
  • La réduction du ruissellement grâce au système foliaire ;
  • La réduction de l'érosion éolienne grâce à la forêt qui réduit l'impact du vent.
Outils personnels