S'abonner à un flux RSS
 

Wiklimat:Réduction de la consommation d'eau pour le lavage des bus

De Wikibardig
Version du 30 mai 2018 à 16:35 par Benjamin Felice (discuter | contributions)

(diff) ← Version précédente | Voir la version courante (diff) | Version suivante → (diff)

Sommaire

Récupérer les eaux de lavage et les eaux de pluie pour le nettoyage des bus

porté par la Société de Transport du Grand Angoulême (STGA)


Une baisse des ressources en eau provoquant des tensions sur le territoire

Le bassin Adour-Garonne connaît des déséquilibres entre les besoins et les ressources en eau (multiplication des appels aux restrictions d’usage de l’eau et des périodes d’étiages sévères), créant des tensions entre les usages, notamment depuis les années 2000.

Le changement climatique en cours devrait conduire à l’augmentation des températures, à la modification du régime des précipitations et à la hausse du nombre des périodes de sécheresse. Le bassin Adour-Garonne devrait ainsi connaître une baisse des débits d'eau disponibles de l’ordre de -20 à -40 % avec des pics plus sévères en période d’étiage.

L’enjeu est de repenser la gestion de l’eau pour préserver la ressource et augmenter ainsi la résilience du territoire face au changement climatique. Dans le cadre de ses activités, la Société de Transport du Grand Angoulême vise, dans ce contexte, à économiser l'eau potable nécessaire au lavage de ses véhicules.



Une réduction de la consommation de l'eau potable dédiée au lavage des bus

Pour ce faire, la STGA a mis en place une station de lavage économe en eau, disposant d'un dispositif innovant de récupération des eaux de lavage et des eaux de pluie, pour laver les 95 bus de l'entreprise. Plus précisément, le système repose sur deux composantes :

  • La réutilisation de l’eau de chaque lavage en circuit fermé, grâce au filtrage des eaux ;
  • Le stockage de l'eau de pluie dans une citerne.



Un gain environnemental et économique

Ce système innovant de gestion des eaux a permis :

  • La baisse de la consommation d'eau passant de 4 500 m3/an contre 1 500 m3/an actuellement ;
  • La sensibilisation des usagers aux économies d’eau ;
  • La réduction des frais de lavage (économie nette annuelle de 7 000 €) avec un retour sur investissement à 10 ans.
Outils personnels