S'abonner à un flux RSS
 

Atlas des Zones Inondables par Submersion Marine

De Wikibardig

Sommaire

Introduction

localisation du secteur d etude azism

L’objectif de l’article est de présenter une méthodologie de cartographie des zones inondables par submersion marine (Esposito 2009). Elle a été mise en place, dans un premier temps, sur des secteurs tests. Ensuite cette méthodologie a été appliquée sur l’ensemble du littoral du Languedoc Roussillon c'est-à-dire sur les quatre départements que sont les Pyrénées-Orientales, l’Aude, l’Hérault et le Gard.
L'étude méthodologique a été réalisée en deux phases successives sur quatre secteurs tests. Premièrement, nous avons réalisé une phase d’analyse qui se basait sur plusieurs descriptions avec la géomorphologie du littoral, les aménagements réalisés, l’approche historique et une étude topographique. Ensuite, la phase de synthèse a conduit, par le croisement des résultats de l'interprétation géomorphologique, topographique et historique, à l'évaluation et à la cartographie du degré de submersion.


Débordement de cours d’eau et submersion marine

morphologie d ensemble du littoral azism

L’approche hydrogéomorphologique permet de déterminer les zones inondables par débordement des cours pour les crues rares à exceptionnelles. Dans le cadre des tempêtes, nous avons essayé de caractériser les différentes entités jouant un rôle dans les submersions marines. Il a été nécessaire de définir chacune d'elles avec la zone marine, la plage vive, les cordons littoraux, la plaine littorale et la plaine alluviale. Nous avons développé une méthode basée sur la géomorphologie du littoral (figure ci-contre). L'objectif est d'identifier des formes et formations caractéristiques du milieu littoral (en contact avec la plaine alluviale) permettant de raccorder un type d'aléa « submersion marine qualitatif ».


Contenu de l’atlas numérique

synthese de donnees relatives a cette revue azism

La cartographie géomorphologique est basée sur l'identification d'unités spatiales homogènes. Pour les unités actives du littoral qui sont influencées par un hydrodynamisme marin ou/et fluvial, nous prendrons en considération la plaine alluviale, le cordon littoral et la plaine littorale. Autour de ces unités marquées par une présence d’eau, nous avons identifié les unités encaissantes sans rôle hydrodynamique.Toutes ces unités sont identifiées et traduites intégralement sous forme de données numériques au format Mapinfo 7.8 appelées « Table ». Chaque « Table » est décrite avec son libellé (tableau ci-contre), sa définition, son processus de production, ses caractéristiques informatiques et ses attributs supportés.



Cartographie de l’aléa

extrait de cartographie d alea
C’est à partir des cartes géomorphologiques que nous avons pu éditer des cartes de l’aléa « submersion marine ». A partir des tables informatiques du tableau précédent, nous avons pu mettre en place un zonage qui fait apparaître un aléa « qualitatif »
. C’est seulement à partir de l’interprétation des unités géomorphologiques et une analyse « à dire d’expert » que les cartes d’aléas sur chaque département du Languedoc-Roussillon ont été réalisées. L’aléa est nommé « qualitatif » car, avec cette méthode, nous ne pouvons pas définir de hauteur ou de vitesse de submersion. La figure ci-contre propose un extrait de cette cartographie.




Discussion et perspectives


Cette approche naturaliste innovatrice est fondée sur une méthodologie mise au point dans la région du Languedoc-Roussillon. Cette méthodologie a été développée sur plus de 200 km de littoral sableux et rocheux sur quatre départements. La façade méditerranéenne est caractérisée par des phénomènes de marées faibles (régime micro-tidal). L’objectif de cette méthodologie est d’être étendue sur d’autres espaces littoraux afin d’observer sa pertinence par rapport au régime des marées (régimes méso-tidaux ou macro-tidaux). Dans les secteurs à plus fortes marrées qu’en Languedoc Roussillon, les tempêtes conjuguées avec une marée de "vive-eau" rend possible la pénétration des terres par les eaux marines. Plus le territoire a des marées importantes, plus l’étendue de la submersion marine évolue temporellement en fonction du cycle des marées. De nouvelles expérimentations en milieu océanique permettront de faire évoluer cette approche et de pouvoir caractériser l’aléa « submersion marine » sur d’importants linéaires de côtes.

Bibliographie

2009 - Esposito Christophe CETE Méditerranée - Atlas numérique des zones inondables par submersion marine du littoral sableux du Languedoc Roussillon - 71 pages

1996 – MATE/METT – Cartographie des zones inondables, approche hydrogéomorphologique – Les Editions Villes et Territoires - 100 pages

1997 – MATE/METL - Plans de prévention des risques littoraux (PPR) - Guide méthodologique – La documentation française – 54 pages

2005 – SMNLR/EID Méditerranée – SDAGE Rhône-Méditerranée - Guide technique n°9 – connaissance et gestion de l'érosion du littoral – 55 pages

2007 - F. Bouchette - «notions d'hydrodynamique littorale» - diaporama


Les intervenants

Maîtrise d'Ouvrage: DRE Languedoc Roussillon/SEL/RL ( M. Vanroye Cyril, Mme Tissot Catherine)

Responsable de l'étude: Christophe Esposito



Le créateur de cet article est Christophe Esposito
Note : d'autres personnes peuvent avoir contribué au contenu de cet article, [Consultez l'historique].

  • Pour d'autres articles de cet auteur, voir ici.
  • Pour un aperçu des contributions de cet auteur, voir ici.

CETE Méditerranée, DREC/SRILH, PCI Inondations et Aléas Côtiers

Outils personnels