S'abonner à un flux RSS
 

Département de La réunion : Le transfert des eaux d'Est en Ouest

De Wikibardig

Sommaire

Le transfert des eaux d’Est en Ouest pour sécuriser l’approvisionnement en eau d’une zone vulnérable

porté par Le Département de La Réunion

Contexte et enjeux climatiques

Du fait de sa situation géographique et de son relief montagneux, La Réunion dispose d’une ressource en eau douce suffisante pour l’ensemble de ses besoins, mais très mal répartie dans le temps et dans l’espace, en fonction des saisons. La zone Est de l’île, appelée également « Côte-au-vent », est soumise aux alizés et très humide, recevant plus de 70% de la pluviométrie annuelle, alors que la zone Ouest dite « Côte-sous-le-vent », plus attractive sur le plan climatique, accueille sur son littoral pas moins de 80% de la population du Territoire de la Côte Ouest et la grande majorité des activités économiques et touristiques (stations balnéaires, plages, activités nautiques…).

Ce fort contraste géographique pourrait s’accentuer d'ici à 2100 avec le changement, La Réunion devrait ainsi voir une hausse de ses températures moyennes de +1 à +3,2°C, une baisse des précipitations de -6 à -8 % et l'augmentation des événements extrêmes tels que les cyclones. Ce phénomène fragiliserait ainsi les captages d'eau et accentuerait les risques de rupture d’approvisionnement en eau pour les agriculteurs et la population concernés.

L’enjeu majeur pour Le Département de La Réunion est d’élaborer une stratégie de gestion globale des ressources en eau fondée notamment sur le transfert des ressources disponibles et l'interconnexion des réseaux (Projet ILO « Irrigation du Littoral Ouest »).


Action d’adaptation

Le Projet ILO présente un double objectif :

1. rendre la ressource en eau disponible tout au long de l'année dans la zone Ouest de l'Ile, en particulier en période sèche, par le biais de la production et distribution d’eau brute destinée en priorité à l’agriculture mais aussi aux besoins en eau des communes. L'enjeu est de favoriser le développement socio-économique et touristique de la région Ouest de La Réunion.

2. créer de nouveaux espaces agricoles exploitables, en consolidant les exploitations existantes et en favorisant la diversification des cultures.


Résultats clés

Ce projet a permis :

  • L’interconnexion de l’ensemble des réseaux permettant de transférer la ressource en eau sur de longues distances et de compenser le déficit hydrique dans des secteurs particuliers.
  • un renforcement de la production sucrière de l’Ile, du fait de la mise en valeur de nouvelles surfaces plantées en canne à sucre sur l’Ouest, et de la mise sous irrigation d’exploitations existantes qui étaient limitées en tonnage en raison de l’insuffisance de la pluviométrie.
  • un grand pas vers l'autosuffisance en fruits et légumes sur l'Ile. Il a en effet permis la création d'opportunités de développement économique, dans le respect de l'environnement préexistant. La mise en valeur des terres à faible pluviométrie situées près du littoral a permis d’augmenter la surface cultivée sur l’Ouest de l’Ile et le rendement. L’irrigation artificielle des terres a permis de sécuriser la production maraîchère et fruitière très sensible au manque d’eau.
  • une nouvelle opportunité valorisant encore davantage la filière canne : la transformation en énergie de la bagasse (résidus fibreux de la canne à sucre. Ce débouché contribue fortement au mix électrique en fournissant 10% de l’énergie électrique consommée sur l’île.
Outils personnels