S'abonner à un flux RSS
 

Hydrologie et prévision des crues

De Wikibardig
  • Méthode de déconvolution des pluies de l’IFSTTAR.jpg
    Méthode de déconvolution des pluies de l’IFSTTAR pour des bassins aux crues cévenoles Compréhension de la méthode et mise en oeuvre sur le Lignon à Chambon

Le phénomène des crues cévenoles ne semble pas se ralentir du fait des changements climatiques comme l’attestent les crues récentes de décembre 2003 et novembre 2008 qui ont chacune été à l’origine des crues les plus importantes de la Loire de ces dix dernières années.
Le Laboratoire Central des Ponts et Chaussée (LCPC récemment fusionné avec l’INRETS pour devenir l’Institut Français des Sciences et Technologies des Transports, de l'Aménagement et des Réseaux IFSTTAR) a mis au point une méthode adaptée aux crues cévenoles qui pourrait constituer une aide aux SPC dans la gestion de ce type de phénomène. Cette méthode dite de « déconvolution des pluies » se base sur une modèle hydrologique de type SCS (Soil Conservation Service).
L’IFSTTAR a développé un code de calcul dans le langage de programmation R et a mis en oeuvre ce dernier sur deux bassins versants de l’Ardèche. Les premiers résultats ont fait l’objet d’une note de synthèse.

  • Etude hydrologique du bassin versant de la Dives.jpg
    Étude hydrologique du bassin versant de la Dives

Le suivi et la prévision des crues sur la Dives sont assurés par le Service de Prévision des Crues Seine Aval et Côtiers Normands (SPC SACN) basé à la Direction Départementale des Territoires de la Seine Maritime.
Le SPC souhaite mieux comprendre les mécanismes de formation des crues sur ce cours d'eau. Dans ce cadre, le LRPC de Blois a été sollicité pour réaliser une étude hydrologique et hydraulique du tronçon de vigilance. Ce rapport présente cette étude.
Les trois premiers chapitres seront consacrés à la présentation du réseau de mesure hydrométrique et pluviométrique de la Dives ainsi qu'à la description des caractéristiques morphologiques et géologiques du bassin versant.
Les mécanismes de formation des crues et leur propagation seront analysés dans les deux derniers chapitres.

  • Cartographie des niveaux des crues sur l'Indre.jpg
    Cartographie des niveaux de crue sur l'Indre. Note méthodologique

La démarche mise en œuvre dans le cadre de cette étude et explicitée dans les chapitres suivants avait pour objectif d'établir une cartographie des hauteurs de submersion provoquées par plusieurs crues historiques de l'Indre. Cette cartographie concerne un linéaire de 176 km, compris entre la Châtre et Azay-le-Rideau.
La méthodologie repose essentiellement sur un recensement exhaustif de laisses et témoignages de crues en vue d'aboutir à une reconstitution des lignes d'eau de crues caractéristiques. La démarche a été appliquée aux crues de 1910, 1977, 1982, 1985, 2006 et 2007. Ces dernières ont été choisies pour leur représentativité de la gamme de crues pouvant survenir sur l'Indre, de faiblement débordante pour 2006 et 2007 à très intense pour 1977 et 1982.


Méthode de déconvolution des pluies de l’IFSTTAR pour des bassins aux crues cévenoles Compréhension de la méthode et mise en oeuvre sur le Lignon à Chambon Étude hydrologique du bassin versant de la Dives Cartographie des niveaux de crue sur l'Indre - Note méthodologique



Outils personnels