S'abonner à un flux RSS
 

Laisses de crue

De Wikibardig

Le terme « laisses de crue » désigne toutes traces laissées par le niveau de l’eau lors d’un épisode hydro-météorologique remarquable. Ces marques qui témoignent des plus hautes eaux atteintes pour un type d’événement donné sont liées soit à un débordement de cours d’eau soit à un phénomène marin - submersion marine (on parle alors de laisse de mer).

Il existe de nombreux types de laisses. A titre d’exemple on peut citer : Des embâcles « prisonniers » de la végétation ou d’un grillage (Photo 1 et Photo 2), des marques « d’humidité » dans des matériaux poreux (Photo 3), des dépôts sur un mur, un portail (Photo 4), la décoloration d’un meuble (Photo 5), etc.

Leur caractérisation (recensement et description précise) est utilisée dans différents types de missions :

  • Dans le cadre d’un REX (Retour d’EXpérience) efficace, le relevé de ces laisses (mesure de leur hauteur dans le référentiel du nivellement général de la France, cotes en mNGF) juste après un événement extrême fait partie des premières mesures simples à réaliser. Dresser la carte des plus hautes eaux atteintes grâce à ces mesures est une aide précieuse à la meilleure compréhension d’un phénomène.
  • À l’occasion de l’élaboration d’un PPRI (Plan de Prévention du Risque Inondation) leur relevé est utile à double titre :
    • pour dresser une cartographie de(s) crue(s) historique(s)/ancienne(s) ;
    • pour caler un modèle hydraulique afin de modéliser des épisodes extrêmes.


La mesure de ces marques (ou nivellement) s’effectue avec du matériel de géomètre comme le théodolite à visée laser (photo 6) ou bien par satellite avec un DGPS (photo 7).

Pour garder une trace de ces événements et participer ainsi à la mémoire du risque, les laisses et/ou témoignage de niveau de crue peuvent être symbolisés de manière pérenne : ce sont les repères de crue (traits gravés, plaques dédiés, etc. Photo 8 et 9).

Ces laisses et repères de crue sont répertoriés dans une base de données nationale consultable sur la « plateforme nationale collaborative des sites et repères de crues » à l’adresse suivante :

www.reperesdecrues.developpement-durable.gouv.fr

Une définition synthétique sur le site du Ministère de la Transition Ecologique et Solidaire :

www.georisques.gouv.fr/glossaire/laisse-de-crue-0
Outils personnels