S'abonner à un flux RSS
 

Wikibardig:Etudes géologiques et géotechniques

De Wikibardig

Sommaire

Objectifs et déroulement

Les études géologiques et géotechniques d’un site de barrage ont pour objet de répondre aux questions concernant :

- La stabilité mécanique et l’étanchéité des appuis et des fondations des ouvrages ;

- L’étanchéité de la cuvette de la retenue et la stabilité de ses versants ;

- L’existence et les caractéristiques des matériaux nécessaires à la construction du barrage ;

- La pérennité de la retenue et de la qualité de ses eaux (apports solides, caractéristiques des eaux, risques d’eutrophisation).


L’importance primordiale de la connaissance du contexte géologique et géotechnique dans lequel va être intégré l’ouvrage étudié, alliée à la très grande variété des fondations rencontrées, qui fait de chaque ouvrage un objet unique, ne permettent pas de définir a priori l’importance et la nature des reconnaissances nécessaires. Seul un professionnel expérimenté est à même d’adapter le déroulement des études au contexte géologique qu’elles mettent petit à petit en évidence et aux problèmes identifiés ou supposés, selon un processus itératif qui se traduit classiquement par un programme de reconnaissances constitué de plusieurs phases , l’orientation et le contenu de chacune étant définis à l’issue de la précédente. L’enchaînement de ces phases de reconnaissances est décrit dans la norme NF P 94 500 (missions d’ingénierie géotechniques, classification et spécification) :

- Etude géotechnique préalable (mission G1), qui comprend elle-même deux phases : l’Etude de Site (ES) et les Principes Généraux de Construction (PGC) ;

- Etude géotechnique de conception (G2), comprenant la phase Avant-Projet, la phase Projet et la phase DCE/ACT.

La norme NF P 94 500 comprend également trois autres phases (G3 à G5) correspondant à des missions géotechniques en phase travaux, qui ne seront pas détaillées dans le présent article.


Les études géologiques concernent des échelles différentes, du bassin-versant au site du barrage.

L’objectif des reconnaissances et de leur enchaînement est d’identifier et maîtriser, au fur et à mesure de l’avancement du projet, les risques géotechniques, en affinant le modèle géologique.

Acteurs impliqués

Plusieurs acteurs interviennent lors des études géologiques et géotechniques  : un géologue, le concepteur du projet, ingénieur génie civil et le mécanicien des sols s’il y a lieu. Il est nécessaire que le géologue intervienne dès le début des études et qu’une étroite collaboration s’instaure entre les 3 acteurs. Ainsi :


- le géologue doit savoir le plus tôt possible le type d’ouvrage envisagé, son emprise et les objectifs du projet ;

- dès que les travaux de reconnaissance sont suffisamment avancés, le géologue et l’ingénieur génie civil décident du choix définitif du ou des types d’ouvrage réalisables, des grandes lignes du barrage et des organes annexes pour que ces composants soient implantés le plus judicieusement possible. La nature, l’organisation spatiale, la caractérisation des discontinuités ainsi que les paramètres d’état, telle que la perméabilité, des formations rencontrées au droit du site, constituent un ensemble de facteurs souvent déterminants dans la sélection du type de barrage.

Références

CFBR (Comité Français des Grands Barrages), 2002. Petits barrages : recommandations pour la conception, la réalisation et le suivi. Coordination Gérard Degoutte. Cemagref Editions-2° édition.


Ministère de l’Agriculture, 1977- Technique des Barrages en Aménagement Rural, Paris, 326 p., réédition 1989.


NF P 94-500 du 30 novembre 2013: missions d’ingénierie géotechniques, classification et spécifications


Image-retour-Visite Guidée.png Pour revenir au menu « Visite guidée »


Pour plus d'information sur l'auteur : Irstea - UR RECOVER - Equipe G2DR


Le créateur de cet article est Irstea - UR RECOVER - Equipe G2DR
Note : d'autres personnes peuvent avoir contribué au contenu de cet article, [Consultez l'historique].

  • Pour d'autres articles de cet auteur, voir ici.
  • Pour un aperçu des contributions de cet auteur, voir ici.
Outils personnels