S'abonner à un flux RSS
 

Wikibardig:Typologies des systèmes de protection

De Wikibardig

Sommaire


Typologies des systèmes de protection

Les systèmes de protections contre les inondations présentent des typologies différentes découlant du type de milieu « eau » pour lequel la protection est nécessaire (maritime, estuarien, fluvial, rivière torrentielle, torrent, lacustre). En effet, le fonctionnement hydraulique des milieux eau et les actions sur les systèmes de protection qui en découlent ont une influence directe sur la manière dont doivent être conçus ces aménagements afin de remplir leurs objectifs (protection contre les inondations et/ou maîtrise de la morphodynamique) et pérennité des ouvrages.

Les zones peuvent être protégées contre un ou plusieurs milieux eau, de nature potentiellement différente.

Typologie des systèmes de protection - Fig 1.jpg Exemple de plusieurs systèmes endigués et plusieurs milieux eaux (Irstea - G2DR - 2015): La figure représente cinq systèmes endigués formant un système de protection contre trois milieux extérieurs eau (maritime, estuarien et fluvial).


La figure ci dessous représente un système endigué à flanc de coteau, se protégeant d’un fleuve ou d’une rivière. Ce système est le plus simple, bien délimité dans l’espace et un seul milieu extérieur eau, que l’on puisse étudier. Le système empêche l’eau de rentrer dans la zone protégée jusqu’à une crue ou un niveau d’eau déterminé. Le système présenté sur la figure est localisé à proximité de lieux habités, à la différence du suivant.

Typologie des systèmes de protection-Fig2.png Un seul système endigué et un seul milieu eau (Irstea - G2DR - 2015).


Le système de protection représenté par la figure ci dessous, intègre plusieurs agglomérations à protéger comme une seule zone protégée globale. Cela permet d’apporter une réponse sur tout le linéaire concerné et évite une multitude de systèmes individuels. Le système empêche l’eau de rentrer dans la zone protégée jusqu’à une crue ou un niveau d’eau déterminé.

Typologie des systèmes de protection-fig 3.png Plusieurs agglomérations dans une seule zone protégée (Irstea - G2DR - 2015).


Le système de protection représenté ci dessous, montre une première zone protégée globale qui offre un premier niveau de protection à plusieurs agglomérations. A l’intérieur de cette zone, une agglomération bénéficie d’un niveau de protection supérieur. Cela permet d’apporter à la fois une réponse globale sur tout le linéaire concerné et d’intégrer une protection particulière.

Typologie des systèmes de protection-Fig 4.jpg Plusieurs agglomérations dans une seule zone protégée et une protection rapprochée pour une agglomération (Irstea - G2DR - 2015).


Le schéma ci-dessous montre un système de protection, ouvert à l’aval, dans un milieu fluvial. Une inondation, par remous, de la partie aval de la zone protégée est acceptée. Le système empêche l’eau de rentrer, par la partie amont du système de digues, dans la zone protégée jusqu’à une crue ou un niveau d’eau déterminé.

Typologie des systèmes de protection-Fig 5.jpg Système de protection, ouvert à l’aval (Irstea - G2DR - 2015).


Le système de protection représenté ci-dessous est un système ramifié en « casier ». Il est valable quel que soit le milieu eau concerné (fluvial, maritime…). Il permet un certain contrôle de l’inondation par remplissage différé de casiers (zone délimitée par des digues ou autres ouvrages linéaires et le terrain naturel).

Dans ce cas les casiers sont physiquement présents dans la zone de protégée, ils ne correspondent pas aux modèles hydrauliques unidimensionnels (1D) utilisés pour simuler l’écoulement dans le lit majeur du cours d’eau.

Typologie des systèmes de protection-fig6.png système de protection en « casier » (Irstea - G2DR - 2015).


La figure ci dessous représente quatre systèmes de protection défendant contre plusieurs environnements fluviaux et maritimes. Il existe plusieurs zones protégées par des digues et /ou le relief naturel, contre les aléas de un ou plusieurs milieux eau.

Typologie des systèmes de protection-Fig 8.jpg Différents systèmes de protection contre plusieurs milieux eau (Irstea - G2DR - 2015).


La figure ci dessous représente une partie d’un système de protection maritime. Le système empêche l’entrée d’eau massive dans la zone protégée. La structure mise en place pour protéger l’agglomération et les espaces environnants comprend un ouvrage principal, la digue, des ouvrages secondaires, les épis, le rechargement de la plage et des éléments naturels ; le cordon dunaire et la plage, ainsi que des mesures de gestion (rechargement de la plage).


Typologie des systèmes de protection-Fig 9.jpg Système de protection maritime (Irstea - G2DR - 2015).


Ainsi, les systèmes de protection peuvent être très différents du point de vue de leur configuration globale, observable sur une vue en plan. Ces configurations se traduisent au travers de différentes caractéristiques qui peuvent être combinées pour un même système de protection. Les systèmes de protection peuvent :

  • être fermés ou ouverts ;
  • être ramifiés ou simplement linéaires ;
  • former plusieurs casiers hydrauliques ;
  • comporter des rangs de protection parallèles et distincts ;
  • être associés à des ouvrages de protection indirecte (coté eau) : épis, seuils, brise-lames, …
  • être adossés à un coteau ;
  • être soumis à un ou à plusieurs milieux eau : fluvial, maritime, torrentiel, eau de transition ;
  • incorporer des éléments topographiques naturels (dunes, tertres, promontoires rocheux, …) ;
  • être situé à proximité immédiate ou au contraire loin du cours d'eau ou de la mer ;


Références

CIRIA, Ministère de l’écologie, du développement durable et de l’énergie (MEDDE), United States Army Corps of Engineers (USACE), 2013. International Levee Handbook (ILH), 1350 p. http://www.ciria.org/ILH

Degoutte G. (Coord.), 2012. Les déversoirs sur digues fluviales. Éditions Quae, 184 p.

Félix H., Beullac B., Tourment R., Mériaux P., Peyras L. (2011) Méthodologie pour l'analyse fonctionnelle des ouvrages hydrauliques à grand linéaire. Colloque CFBR/AFEID, Etudes de dangers 2011, 22 p.

Ministère de l’écologie, du développement durable et de l’énergie (MEDDE), 2015. Référentiel technique digues maritimes et fluviales, 190 p. Le téléchargement est disponible ici.

Tourment R., Degoutte G., Patouillard, S. - 2015. Digues, canaux de dérivation ou zones d'expansion de crues ?. Géologues, n° 184, p. 20-26


Pour plus d'information sur l'auteur : Irstea - UR RECOVER - Equipe G2DR


Le créateur de cet article est Irstea - UR RECOVER - Equipe G2DR
Note : d'autres personnes peuvent avoir contribué au contenu de cet article, [Consultez l'historique].

  • Pour d'autres articles de cet auteur, voir ici.
  • Pour un aperçu des contributions de cet auteur, voir ici.
Outils personnels