S'abonner à un flux RSS
 

Wikigeotech:Château de Brézé

De Wikibardig
accès aux carrières par les douves du Château


Sommaire

TYPOLOGIE DU SITE 

Les cavités présentées se situent sur la commune de Brézé dans le Maine-et-Loire (49).

Type de cavité

On est en présence de nombreuses cavités anthropiques[1] recoupées par les douves du château.

Ces cavités datent de diverses époques, le creusement d'origine daterait de la fin du VIIIe siècle ou du début du IXe siècle, puis il se serait poursuivi jusqu'au XVIe siècle. Il s'agit d'anciennes carrières d'abord exploitées verticalement par puits, puis réutilisées au cours du temps d'abord en lieu de stockage puis en habitats défensifs. Certaines parties plus récentes n'ont servi que de carrières. La géométrie de ces habitats défensifs, constitués d'un puits de lumière entouré de salles d'habitation et d'éléments défensifs, est caractéristique de la région et est appelée une roche. Le site du château de Brézé possède trois roches.

Nature des matériaux extraits

Tuffeau (calcaire turonien).

galerie d'accès

Cavité visitable et/ou Cavité accessible

Ces caves sont accessibles grâce à une galerie reliant la cour d'honneur du château aux douves. De nombreux départs de cavités sont accessibles directement des douves.

Le site est ouvert au public de février à décembre. Seule une partie des cavités est visitable, en particulier seule la roche de Brézé est accessible au public.

Géométrie de la cavité

Il existe trois niveaux d'exploitation qui correspondent aux différentes époques d'occupation du site.

Un levé des cavités a été réalisé par M. Cousin du Conseil Général 49 mais celui-ci reste incomplet car plusieurs galeries ont été murées ou ont subi des effondrements.

Propriétaire

propriétaire privé

ETAT DE LA CAVITÉ 

Existence d’une étude de site/diagnostic

Antéa réalise des diagnostics tous les 5 ans dans les parties ouvertes au public. Existence de visites de suivi/surveillance et conclusions : Antéa fait des visites tous le 5 ans lors de l'élaboration de ses diagnostics. Particularité de la cavité (hauteur de couverture (nature), carrières à hagues et bourrages,…..) : Les carrières accessibles par les douves montrent un recouvrement d'environ 2 m au niveau de leurs entrées. En arrière, plus particulièrement au niveau d'un puits, le recouvrement est d'environ 8 mètres.

Roche de Brézé
Roche de Baffou
chute de toit dans une galerie du 15ème siècle

Existence de confortements

Dans les premiers temps de l'exploitation du site, il n'existait pas de château en surface. Par la suite, lors de la construction de celui-ci, il a fallut consolider la galerie d'accès à la première roche (roche de Brézé) grâce à des voûtes. A l'intérieur de la roche, un pilier en tuffeau datant du XVIIe siècle est également présent pour soutenir le toit de la cavité, à l'aplomb du château.

Les premières sécurisations modernes datent de 2000. Il s'agit de boulonnages avec ancrages métalliques. Ils ont été mis en place pour permettre l'ouverture du site au public.

En 2011, des boulonnages en fibres de verre ont été rajoutés car des fractures verticales et horizontales apparaissaient.

Environnement

  • zone urbaine ou non : Zone semi-urbaine, la cave se situe sous le château de Brézé et ses dépendances.
  • présence d’une nappe : Oui, profondeur non estimée.
  • comblements partiels : Certaines galeries ont été murées, cela remonte à une période ancienne. D'autres galeries se sont effondrées.
  • existence d’infrastructure au dessus : La cour d'honneur du château.
  • autre (carrière à flanc de coteaux,…) : Une partie des cavités s'étend sous le vignoble du château.

UNE CAVITÉ REMARQUABLE

Ce site est resté toute son existence au sein d'une succession de grandes familles, il a connu une histoire continue, sans période d'abandon, depuis le VIIIe siècle. La seule époque néfaste pour les cavités a été le creusement des douves en 1448, qui en a recoupé et détruit plusieurs.

Son exploitation sur plusieurs niveaux qui correspondent aux différentes périodes d'exploitation, donne à cet ensemble de cavités une importance patrimoniale incontestable.

Ainsi, plusieurs spécificités rendent ce site particulièrement intéressant : la présence de trois roches très bien conservées, dont l'une n'a pas encore été dégagée, et le château au dessus avec ses douves sèches qui recoupent toute la structure souterraine.

La partie souterraine n'est pas classée par la DRAC comme un monument historique. Une demande pour son classement est actuellement en cours.

De plus, deux des trois roches existantes ne sont pas ouvertes au public. Leur déblaiement complet grâce à des fouilles archéologiques permettraient de dater le site avec plus de précision, notamment le début du creusement.

Les futurs projets pour ce site sont l'actualisation des panneaux et du livret de visite, ainsi que l'ouverture d'une deuxième roche (Roche de Baffou) au public.

RÉFÉRENCES

  1. LRPC ANGERS (2012). Fiche carrière remarquable Château de Brézé. Plan National cavité Souterraine. Action 6 de la Convention DGPR-Ifsttar 2011
Outils personnels