S'abonner à un flux RSS
 

Wikigeotech:Hameau semi-troglodytique du Bourg-Neuf

De Wikibardig
Chemin semi troglodytique.jpg

Sommaire

TYPOLOGIE DU SITE

Dampierre-sur-Loire (lieu-dit du Bourg-Neuf), commune rattachée à la commune de Saumur dans le Maine-et-Loire (49), abrite un patrimoine troglodytique remarquable.

Type de cavité

Il s'agit d'habitations troglodytiques[1] avec dépendances reliées par un chemin semi-troglodytique.

habitations troglodytiques et puits de lumière

Nature des matériaux extraits

Tuffeau (calcaire).

Cavité visitable et/ou Cavité accessible

Les cavités sont accessibles à flanc de coteau par un chemin piéton. Certaines habitations troglodytiques sont habitées donc soumises à autorisation pour leur visite, d’autres sont abandonnées et dans certains cas dangereuses (risque de chutes de pierres, de blocs, …).

Géométrie de la cavité

Il s’agit de plusieurs habitations troglodytiques comprenant une ou quelques pièces de dimensions métriques (quelques mètres de largeur et longueur) et de hauteur pouvant varier entre 2.50 et 6 mètres. Ces habitations sont réparties le long d’un chemin semi-enterré d’un linéaire d’environ 150 mètres.

Propriétaire 

Nombreux propriétaires privés pour l’ensemble des habitations troglodytiques, propriétaires privés + commune pour le chemin ; tous les propriétaires sont identifiés.


ETAT DE LA CAVITE

Existence d’une étude de site/diagnostic

La commune fait l'objet d'un Plan de Prévention des Risques (PPR) Mouvements de terrain. Le site est classé en zonage R4 (aléa très fort sur la majeure partie du périmètre).

Existence de visites de suivi/surveillance et conclusions

Quelques habitations troglodytiques habitées ont fait l'objet de diagnostics détaillés et de travaux de confortement.
ancien fontis aménagé en puits de lumière

Particularité de la cavité

Recouvrement faible (de 1 à 4 m), cavités de type habitations troglodytiques avec dépendances.

Existence de confortements

Certaines habitations troglodytiques ont fait l'objet de confortations non connues en détail. En particulier, quatre propriétaires sur sept ont fait des travaux de confortement dans leurs troglodytes afin de passer du zonage R4 du PPR en B2Trx.

Environnement 

  • zone urbaine ou non : Zone semi-urbaine (maisons en contrebas du coteau et à flanc de coteau), zone agricole sur le coteau.
  • présence d’une nappe : Oui.
  • comblements partiels : non répertoriés
  • existence d’infrastructure au dessus : Non.
  • autre (carrière à flanc de coteaux,…) : Non.

UNE CAVITÉ REMARQUABLE

Ce site architectural homogène est habité depuis le 15ème siècle. il témoigne d'un aménagement prenant en compte le contexte topographique : en effet, le chemin semi-enterré, quasiment abandonné aujourd'hui, a longtemps été la voie principale de la commune, sa situation à mi-coteau faisant qu'il était praticable toute l'année (contrairement à la route en pied de coteau souvent inondée l'hiver).
Ce chemin, sinuant entre les habitations semi-troglodytiques, était à la fois relié à la vallée et au plateau. L'habitat troglodytique du site témoigne également de l'adaptabilité humaine aux conditions topographiques : habitations troglodytiques ou semi-troglodytiques, dépendances, utilisation des anciens fontis pour creuser des cavités, ...
Le réaménagement de ce site s'inscrit dans une mise en valeur de l'ensemble du coteau saumurois, de Montsoreau à Dampierre. Il s'agit d'un site patrimonial très intéressant mais dangereux en l'état ; ce réaménagement pour ouverture au public nécessite des travaux importants de confortement, non dimensionnés à ce jour.

RÉFÉRENCES

  1. LRPC ANGERS (2012). Fiche carrière remarquable Hameau semi-troglodytique du Bourg-Neuf. Plan National cavité Souterraine. Action 6 de la Convention DGPR-Ifsttar 2011
Outils personnels