S'abonner à un flux RSS
 

Wikigeotech:La géotechnique

De Wikibardig

La géotechnique est un métier qui est basé sur trois composantes fondamentales:

  • le territoire
  • la maîtrise de l'intégralité de la chaîne de production de données
  • la complémentarité entre sciences naturalistes et sciences déterministes

Même si tous les géotechniciens partagent la même culture, leur niveau d'expertise est fortement lié à la connaissance de leur territoire et de ses spécificités géologiques et géotechniques.

La pertinence et la justesse des avis et études géotechniques dépendent de la qualification des opérateurs dans leurs spécialités mais également de la maîtrise de la qualité de l'intégralité de la chaîne de production de données :

  • compréhension du territoire (visites et inspections, exploitation des bases de données,...)
  • prélèvements et essais in situ
  • essais d'identification et de comportement
  • modélisations géologiques et géotechniques itératives
  • phases successives de dimensionnement des ouvrages géotechniques
  • suivi d'exécution suivi des ouvrages géotechniques (instrumentation)
  • capitalisation (retours d'expériences, écriture des règles de l'art)

Les phases de recueil de données (prélèvements, essais in situ, essais de laboratoire et instrumentation des sites et ouvrages) sont essentielles pour être capable de dimensionner au plus juste et de prendre les bonnes décisions en cas de problèmes sur chantiers ou sinistres sur sites.

La complémentarité entre naturalistes (géologues, hydrogéologues, sédimentologues, géomorphologues....) et déterministes (géophysiciens, mécaniciens des roches, mécaniciens de sols...) permet des approches croisées nécessaires à la fiabilité des modèles et à la maîtrise de leurs incertitudes.

Au sein du RST actuel, le métier de géotechnicien est structuré et animé en respectant ces trois composantes de base.

  • Qualification : recrutement sur titres (dans les spécialités enseignées dans les écoles et universités spécialisées). Existence de formations qualifiantes pour les nouveaux arrivants.
  • Evaluation : existence d'un comité de domaine « Géotechnique et risques naturels »
  • Animation : correspondants sectoriels par branches du métier, organisation de campagnes d'essais croisés, existence d'ateliers métiers nationaux, organisation de journées thématiques annuelles...

En dehors de la sphère RST, le métier de la géotechnique est fédéré par :

  • des syndicats professionnels, des associations de promotion et de communication (CFGI, CFMS,....)
  • une normalisation des missions d'ingénierie géotechnique (NFP 94-500)

La géotechnique est un métier au service de toutes les thématiques nécessitant la connaissance du sous-sol et de son comportement : ouvrages d'art et bâtiments (aspects fondations) génie fluvial et portuaire environnement (sites et sols pollués, ressources en eau, maîtrise des vibration,...) renouvellement urbain (interactions sol/structures, valorisation matériaux de déconstruction,) risques naturels et anthropiques (aléas et mitigation du risque).

Outils personnels