S'abonner à un flux RSS
 

Béton drainant (HU)

De Wikibardig

Traduction anglaise : Porous concrete

Dernière mise à jour : 26/03/2022

Béton suffisamment perméable pour laisser passer l'eau de pluie vers le sol support sans stagnation en surface ; on parle aussi de béton poreux.

Formulation et utilisation des bétons drainant

Pour obtenir un béton drainant on retire la quasi-totalité du sable dans la formulation. Les granulats plus grossiers sont enrobés d'une pâte (généralement en ciment - voir nota) qui les colle entre eux en laissant une grande quantité de vides communicants permettant le passage de l'eau et éventuellement son stockage (voir figure 1).

Nota : Il existe également des matériaux proches de ces bétons drainants, constitués de granulats naturels liés par une résine incolore, de nature différente du ciment et pas nécessairement hydrocarbonée ; on parle alors parfois de résine drainante.


Figure 1 : Principe du béton drainant.

Utilisation du béton drainant

Les bétons drainant peuvent par exemple être utilisés pour construire des chaussées ou des ouvrages préfabriqués perméables (conduites, cuves). Par exemple une conduite en béton drainant peut être utilisée de façon alternative à une conduite perforée pour construire un puits d'infiltration.

Béton drainant, revêtement drainant et chaussée drainante

Dans le cas des chaussées, deux cas de figures sont possibles :

  • Seule la couche de roulement est poreuse sur quelques centimètres et repose sur une couche de base imperméable. Le béton est simplement utilisé comme revêtement drainant. L'eau est alors évacuée rapidement vers les bords de la chaussée (figure 2), on parle alors de chaussée drainante. Ce type de technologie ne joue qu'un rôle très limité dans le contrôle des flux d'eau pluviale à l'échelle de la ville ou même du quartier.


Figure 2 : Revêtement drainant classique : seule la couche de roulement, épaisse de quelques centimètres est perméable ; l'eau est rapidement évacuée latéralement vers les bords de la chaussée.
  • La couche de roulement est poreuse et repose sur un corps de chaussée lui même poreux ; la chaussée peut être constituée en totalité de béton drainant ou la couche de béton drainant, d'épaisseur suffisante pour assurer la stabilité de la chaussée, peut reposer sur une couche de fondation en galets ou en granulats. Dans tous les cas la chaussée joue un rôle de structure réservoir permettant le stockage temporaire de l'eau avant son renvoi, soit par exfiltration vers le sol sous-jacent, soit à débit limité vers un exutoire extérieur (figure 3).


Figure 3 : Structure réservoir alimentée par un revêtement perméable : le corps de la chaussée est poreux et peut stocker momentanément l'eau qui est ensuite évacuée latéralement par un drain ou par exfiltration vers le sol sous-jacent.

Nota : Au delà de leur capacité à stocker l'eau et à diminuer le ruissellement, les bétons drainants ont également la capacité à piéger une partie importante de la pollution (Chocat et al, 2013).

Bibliographie :

  • Chocat, B., Lecomte, G., Perez, F., Stora, E., Vacherie, S. (2013) : Qualité physico-chimique des flux produits par un parking en béton poreux en temps de pluie ; Novatech 2013 ; 8p. ; disponible sur http://documents.irevues.inist.fr/handle/2042/51392

Pour en savoir plus :

  • Abdo, J. et al () : Lutter contre l’imperméabilisation des surfaces urbaines : Les revêtements drainants en béton ; document Cimbéton T69 ; 112p. ; disponible sur infociments.fr
Outils personnels