S'abonner à un flux RSS
 

Chaussée drainante (HU)

De Wikibardig

Traduction anglaise : Porous pavement, Porous asphalt

Dernière mise à jour : 26/03/2022

Chaussée disposant d’une couche de roulement drainante, suffisamment perméable pour permettre l'infiltration de l'eau précipitée sans stagnation en surface et son évacuation rapide.

Avantages et inconvénients des chaussées drainantes

A la fin des années 2000, des chaussées constituées d'une couche épaisse (plusieurs dizaines de cm) de matériau poreux ont été mises en place dans différents pays pour des raisons d'acoustique (une partie de l'énergie acoustique est piégée dans les pores du revêtement, ce qui peut diminuer le bruit émis par les véhicules d'environ 3 dBA) (Berengier et Hamet, 1997). Même si cet élément ne paraît aujourd'hui plus central, il semble cependant qu'augmenter la porosité du matériaux améliore ses propriétés acoustiques (Bruitparif, 2011)

De façon plus simple, la présence d'une couche de roulement poreuse de quelques centimètres (typiquement 5 cm) suffit pour améliorer le confort de conduite par temps de pluie (moins de projection d'eau et visibilité accrue). Même si le risque d’aquaplaning est également écarté, ces revêtements ne constituent cependant pas une panacée en termes de sécurité routière. En effet les vides entre les granulats réduisent la surface de contact entre les pneus et la chaussée et la glissance d'un tel revêtement humide est voisin de celle d'un revêtement traditionnel.

Cette couche de roulement poreuse (porous asphalt) peut être déposée sur les revêtements imperméables existants. Ces revêtements permettent d'obtenir sans difficulté particulière une surface de voie raisonnablement durable et rapide. L'eau infiltrée s'écoule latéralement en direction de la bordure de trottoir dans la couche drainante. En raison des faibles pentes transversales et de la grande quantité de dépôts fins présents sur des routes, les pores se colmatent assez rapidement (souvent dans un délai inférieur à cinq ans), sauf aux endroits où le passage des pneus décolmate le revêtement par effet de succion.

Intérêt en gestion des eaux pluviales

Dans le cas d'une chaussée drainante traditionnelle (couche de roulement drainante sur un corps de chaussée imperméable), l'eau est rapidement évacuée latéralement vers les bords de la chaussée (voir figure 1) et seul un effet de retardement des écoulements, plus ou moins important selon l'épaisseur de la partie poreuse, peut être constaté. Ce type de technologie ne joue donc qu'un rôle très limité dans le contrôle des flux d'eau pluviale à l'échelle de la ville ou même du quartier.


Figure 1 : Revêtement drainant classique : seule la couche de roulement, épaisse de quelques centimètres, est poreuse ; l'eau est rapidement évacuée latéralement vers les bords de la chaussée.

Il est cependant possible d'utiliser un revêtement drainant du même type pour alimenter une structure réservoir (voir figure 2). Pour éviter toute confusion, il est préférable dans ce cas de ne pas parler de chaussée drainante mais plutôt de chaussée réservoir à revêtement perméable.


Figure 2 : Structure réservoir alimentée par un revêtement perméable : le corps de la chaussée est poreux et peut stocker momentanément l'eau qui est ensuite évacuée latéralement par un drain ou par exfiltration vers le sol sous-jacent.'

Attention : Il n'existe pas de correspondance exacte entre le vocabulaire anglais et le vocabulaire français. L'expression « porous pavement » a un sens un peu plus général (ouvrage recouvert d'un revêtement poreux) et peut également correspondre à un cheminement piéton poreux ou tout autre élément de voirie, quel que soit son mode de vidange ; l'expression « porous asphalt » fait bien référence au même type d'ouvrage, mais ne désigne que la couche de surface et non la chaussée dans son ensemble.

Bibliographie :

Outils personnels