S'abonner à un flux RSS
 

Conductivité hydraulique (HU)

De Wikibardig

Traduction anglaise : Hydraulic conductivity

Dernière mise à jour : 12/05/2022

Coefficient mesurant l'aptitude d'un milieu poreux à laisser circuler l'eau sous forme liquide.

Définition exacte

La conductivité hydraulique $ K $ est définie comme le débit par unité de surface, sous un gradient hydraulique unitaire et pour une eau à 15°C. Elle est proportionnelle à la perméabilité intrinsèque du sol et inversement proportionnelle à la viscosité du liquide (équation (1)). Elle s’exprime en m/s.


$ K = \frac{k.ρ.g}{μ} \qquad (1) $

avec :

  • $ K $ : conductivité hydraulique (m/s),
  • $ k $ : perméabilité intrinsèque du milieu poreux (m2),
  • $ ρ $ : masse volumique du fluide (kg/3),
  • $ g $ : accélération de la pesanteur (m/s2),
  • $ μ $ : viscosité dynamique du fluide (kg/m/s).

Cas des milieux saturés

Dans le cas d’écoulements laminaires au sein d’un milieu poreux saturé, la conductivité hydraulique (conductivité hydraulique à saturation) correspond au coefficient de proportionnalité entre la vitesse de filtration (ou le débit par unité de surface : $ q $) et le gradient de pression : $ H $ (relation (2), voir Darcy (loi de) (HU)) :


$ q = - K. grad (H) \qquad(2) $


Nota : En milieu non saturé la conductivité hydraulique dépend aussi de la charge de pression et de la teneur en eau.

En hydrologie urbaine, on s'intéresse particulièrement à la conductivité hydraulique des sols qui conditionne de façon déterminante leur comportement vis à vis du phénomène d’infiltration (phénomènes de pertes au ruissellement et infiltration aux travers des ouvrages d’assainissement pluvial).

Nota : On a longtemps appelé ce paramètre « coefficient de perméabilité » ; on lui préfère aujourd’hui le terme de conductivité hydraulique qui permet de ne pas la confondre avec la perméabilité intrinsèque d’un sol.

Voir également : Capacité d'infiltration.

Outils personnels