S'abonner à un flux RSS
 

Hyper-eutrophisation (HU)

De Wikibardig

Traduction anglaise : Hyper-eutrophication

Dernière mise à jour : 25/11/2022

Eutrophisation accélérée d’un écosystème aquatique soumis à un enrichissement excessif et rapide en nutriments (notamment azote et phosphore) d’origine agricole (lessivage d’engrais) ou urbaine (notamment rejets d’assainissement).

Différence entre eutrophisation et hyper-eutrophisation

Contrairement à l'eutrophisation naturelle qui se produit généralement sur des échelles de temps géologiques laissant à l’écosystème le temps de s’adapter, ce phénomène est rapide et sensible à l'échelle humaine. Par abus de langage, on parle souvent d'eutrophisation pour désigner l'hyper-eutrophisation. L'hyper-eutrophisation a pour effet un développement important de la végétation aquatique et notamment la prolifération d'algues. Cette forte production végétale a tendance à diminuer la transparence de l'eau, à modifier les conditions de la photosynthèse, à donner un caractère inesthétique et désagréable au toucher (baignade, etc.), à être gênante pour des activités telles que la pêche (les espèces « nobles » disparaissent), ou l'alimentation en eau potable (consommation plus importante de produits de traitement, taux élevé de matières organiques, goût et odeur).


Figure 1 : Les proliférations d'algues au début de l'été sont souvent un signe d'hyper-eutrophisation ; crédit photo Bernard Chocat.

Ses formes les plus extrêmes sont des proliférations extrêmement rapides d’algues, parfois toxiques que l’on appelle fleurs d’eau (figure 1).

Pour en savoir plus :

  • Le Moal, M., Pinay, G., Gascuel, C., Ménesguen, A., Souchon, Y. (2014) : Eutrophisation : Manifestations, causes, conséquences et prédictibilité ; expertise scientifique collective CNRS - INRA - IRSTEA - IFREMER ; 148 p. ; disponible sur www.inrae.fr
Outils personnels