S'abonner à un flux RSS
 

Matières en suspension / MES (HU)

De Wikibardig

Traduction anglaise : Suspended solids / SS

Dernière mise à jour : 26/04/2021

Matières non dissoutes contenues dans l'eau et maintenues en suspension dans le liquide sous l'action de la turbulence.

La turbulence est elle-même fonction de différents facteurs (température, vitesse d'écoulement, etc.) et selon les conditions une partie des matières en suspension peut se décanter.

Mesure des matières en suspension

Les matières en suspension sont mesurées soit par filtration et séchage, soit par centrifugation, lavage et extraction du surnageant. La méthode de filtration est la plus souvent utilisée, bien qu'elle dépende d'un certain nombre de facteurs comprenant la nature chimique et physique des matières en suspension, la taille des pores du filtre, la surface et l'épaisseur du filtre, l'état physique et la quantité des matériaux décantés. Après filtration, le filtre et son contenu sont séchés au four à 103-105°C ou à 179-181°C.

Effets des rejets de matières en suspension sur les milieux aquatiques

Les matières en suspension peuvent être à l'origine d'impacts de pollution dans les écoystèmes aquatiques du fait de leurs caractéristiques physiques, mais aussi parce que différentes molécules toxiques peuvent être adsorbés à leur surface ; c’est le cas notamment dans les eaux de temps de pluie pour une grande majorité de polluants. Seuls seront indiqués ici les effets directs qui sont dus, soit à la présence des particules dans la masse d'eau, soit à leur décantation sur le fond :

  • les matières en suspension augmentent la turbidité de l'eau et réduisent la pénétration de la lumière solaire dans la masse d'eau ; elles diminuent donc la croissance de la végétation aquatique qui dépend directement de l'énergie solaire reçue ;
  • les particules présentes dans la masse d'eau peuvent également endommager les ouïes des poissons qui tendent à s'épaissir, réduisant la réoxygénation et provoquant un stress important ; une concentration de 80mg/L semble être un maximum à ne pas dépasser pour que les conditions piscicoles restent correctes ;
  • la décantation progressive des MES sur le fond a également des effets néfastes sur la flore et la faune benthique qui peuvent être étouffées au fur et à mesure que les particules décantent sur le fond ; il existe en particulier un risque de limitation des échanges entre l'eau libre et la nappe d'accompagnement ;
  • le phénomène de décantation colmate également les frayères et altère la reproduction des espèces aquatiques et en particulier des poissons ;
  • etc..

Concentration en MES dans les rejets d'assainissement

Les valeurs de matières en suspension mesurés dans des systèmes d'assainissement sont très variables avec des concentrations moyennes événementielles variant de 20 à 12000 mg/L pour les systèmes séparatifs et de 35 à 2000 mg/L pour les systèmes unitaires (voir Rejet urbain de temps de pluie / RUTP (HU). Les valeurs les plus élevées dans ces gammes de concentration représentent une menace certaine pour les populations de poissons même en prenant en considération les effets de la dilution.

Outils personnels